Les tribulations du désir se métamorphosant
au contact de la ville italienne ou de la nature slovène.

Da Bologna per Gorizia 2017
 
Extraits

1. 

Bologne la Rouge 
nom d’un pirate 
ici rien à voler 
sinon des regards 
sinon des baisers 
butins de l’été 
Trois tours s’y dressent 
moins vives que mon désir 
Baratolo, Va Mola, Brexit 
et tant d’autres haltes 
qui ne me désaltèrent 
Un soir pourtant quatre femmes attablées 
dont mes amis et moi 
faisons le portrait 
font en retour  le nôtre 
Avec Chiara nous monterons 
de quelques degrés encore 
la couleur de Bologne

 

2. 

Vertes collines, votre robustesse
 me rappelle à la mienne

Claire rivière, ta pureté 
révoque les ombres et met à nu

Ton argile me redonne une peau 
Chaque pas me rapproche de moi-même

Vagues de terre bordant la mer 
Vous m’introduisez à ma grandeur

Fleurs, scarabées et sauterelles 
au secrétariat de l’invisible vous m’éduquez

Tout me recompose connaissant ma formule
 et les pas que je fais deviennent des vers